COMMUNIQUÉ DE PRESSE LE SOUTIEN DOIT CONTINUER, DIT LE CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS ET CHÔMEUSES Montréal, le 1er juin 2020 – Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) invite le gouvernement fédéral à prolonger la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pour ceux et celles qui n’ont pas accès à l’assurance-emploi. « Dans les prochaines semaines, un bon nombre de travailleurs et travailleuses sans-emploi vont arriver à la fin du maximum de 16 semaines de la PCU », a déclaré Pierre Céré, porte-parole du CNC. « Si plusieurs conservent leur droit à l’assurance-emploi après la période de PCU, un nombre considérable d’autres, notamment les travailleurs et travailleuses autonomes, ou issus du secteur culturel et des industries saisonnières, n’y ont pas droit et se retrouvent sans rien. Ne laissons pas ces centaines de milliers de personnes tomber dans le noir! » « On ne peut pas laisser une mesure d’urgence comme la PCU expirer alors que la situation d’urgence n’est toujours pas résorbée et que la crise économique demeure aigue », a-t-il continué. En conclusion, le CNC appelle également le gouvernement du Québec à réfléchir sur le rôle qu’il pourrait jouer dans les programmes de revenu de remplacement, et sa contribution nécessaire au secteur des arts et de la culture. Rappelons que le CNC a mis en ligne une section spéciale de son site web d’informations sur les arrêts de travail, l’assurance-emploi et les programmes spéciaux, dont la Prestation canadienne d’urgence (PCU) : www.lecnc.com/covid-19-coronavirus -30- Source : Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) Informations : Pierre Céré, porte-parole, cell. : 514-606-4074 Courriel : cnc@lecnc.com

CNC

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LE CNC SALUE L’ÉLARGISSEMENT DE LA PRESTATION CANADIENNE D’URGENCE Montréal, le 15 avril 2020 – Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) salue les assouplissements des critères d’admissibilité de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), annoncés aujourd’hui par le gouvernement fédéral, notamment : • aux travailleurs et travailleuses de l’industrie saisonnière; • à ceux et celles qui ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi; • ainsi qu’aux travailleurs et travailleuses qui maintiennent un lien d’emploi et gagnent moins de 1000$ par mois. « Des centaines de milliers de personnes viennent de pousser un long soupir de soulagement », a déclaré Pierre Céré, porte-parole du CNC. « Il n’était pas concevable que les saisonniers ou les travailleurs et travailleuses qui conservent un lien d’emploi ne puissent obtenir l’aide d’urgence en cette période de crise sans précédent : on vient de recoudre plusieurs mailles du filet ». Le CNC appelle maintenant le gouvernement à accroître son personnel affecté au service téléphonique de l’assurance-emploi (Service Canada) afin de répondre à la forte demande. Rappelons que le CNC a mis en ligne une section spéciale de son site web d’informations sur les arrêts de travail, l’assurance-emploi et les programmes spéciaux, dont la Prestation canadienne d’urgence (PCU) : www.lecnc.com/covid-19-coronavirus -30- Source : Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) Informations : Pierre Céré, porte-parole, cell. : 514-606-4074 Courriel : cnc@lecnc.com

CNC

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PRESTATION CANADIENNE D’URGENCE : IL NE DOIT PAS Y AVOIR D’EXCLUS LES TRAVAILLEURS ET LES TRAVAILLEUSES N’ONT PAS BESOIN D’UN STRESS ADDITIONNEL Montréal, le 6 avril 2020 – Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) reconnait la Prestation canadienne d’urgence (PCU) comme une nouvelle couche au filet social canadien en temps de crise économique majeure. Il nous apparaît important de souligner le caractère universel souhaité pour ce programme, de même que le désir de simplifier son accès et de garantir un revenu décent, moyennant l’atteinte d’un certain revenu. Toutefois, comme dans tout filet de cette nature, des trous apparaissent et nombreux sont ceux et celles qui risquent d’y tomber. Ainsi, nous comprenons que les centaines de milliers de travailleur.se.s dans les situations suivantes seront exclues de la PCU : 1. Travailleur.se.s à temps partiel, qui ont eu une réduction de leurs temps de travail et dont l’employeur maintient unilatéralement un minimum de lien d’emploi rémunéré; 2. Travailleur.se.s qui ont quitté leur emploi par crainte pour leur sécurité ou pour celle d’un.e proche vulnérable avec qui ils/elles vivent; 3. Les prestataires du RQAP, ainsi que ceux et celles recevant des indemnisations d’un régime provincial (SAAQ, CNESST, IVAC) ou d’une assurance privée, qui arrivent à la fin de leur période de prestations/indemnisations, mais qui n’ont pas recommencé à travailler dû à la crise; 4. Les travailleur.se.s saisonnier.e.s qui ont terminé leur prestations d’assurance-emploi, mais ne peuvent pas recommencer à travailler dû au report, ou même à l’annulation de la saison de travail. « On avait fait comprendre aux travailleurs et travailleuses saisonniers qu’ils auraient droit à la PCU : maintenant que devront-ils faire? Pas d’assurance-emploi, pas de PCU, pas de travail. Il faut régler la situation au plus vite… Au plus vite ! » a déclaré Pierre Céré, porte-parole du CNC. Pour répondre à la situation, le CNC invite le gouvernement, dans les plus brefs délais, à corriger les situations exprimées ci-dessus, de façon à donner accès à la PCU. Pour ce qui est des saisonnier.e.s, et pour tous ceux et celles qui terminent présentement leurs prestations d’assurance-emploi, le CNC invite la Ministre responsable de l’assurance-emploi, Carla Qualtrough, soit à donner accès à la PCU, soit à prolonger la période de prestations d’assurance-emploi pour tous et toutes, et pour cette même période de 16 semaines, prenant effet le 15 mars 2020. Il faut éviter de laisser tomber des centaines de milliers de travailleur.se.s, qui n’ont pas besoin d’un stress additionnel en cette période de crise sans précédent. Rappelons qu’environ 240 000 prestataires d’assurance-emploi au Québec et dans les provinces atlantiques sont des saisonnier.e.s. Le CNC a mis en ligne une section spéciale de son site web d’informations sur les arrêts de travail, l’assurance-emploi et les programmes spéciaux, dont la Prestation canadienne d’urgence (PCU), disponible au www.lecnc.com/covid-19-coronavirus -30- Source : Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) Informations : Pierre Céré, porte-parole, cell. : 514-606-4074 Courriel : cnc@lecnc.com